"Tout commence avec des traits. Des traits comme des coups de couteaux, qui désincarnent, qui fascinent..."

                 

Valentin Mollette - Extrait de "Chronique parisienne : L'artiste Stéphane Plouviez" (2/03/2015)